dimanche 17 avril 2016

Le Saint-Charles à Marcinelle

Le Saint-Charles à Marcinelle.

Malgré mes obligations professionnelles sacrifiant mes deux soirées ce week-end, un créneau restait libre samedi midi. Et en grande gourmande que je suis, toujours prête à découvrir ou redécouvrir l'une ou l'autre perle de la région, pourquoi ne pas utiliser ce petit temps libre pour aller faire un tour au resto avec Chéri. 

La plupart des établissements de ma To do list étant malheureusement fermés le samedi midi, pas simple de trouver mon bonheur puis mes yeux s'arrêtent sur le Saint-Charles... Hourra, c'est ouvert, j'appelle! Table réservée pour midi...

Le Saint-Charles, c'est le restaurant du site du bois du casier. Nous y avions, il y a quelques années, organisé les 60 ans de ma maman et j'en avais de très jolis souvenirs. A l'époque d'ailleurs, ça s'appelait La Vray Cantine (du traiteur Daniel Vray bien connu dans la région). En 2006, le cuisinier et sa femme, Alain et Laurence Etienne reprennent l'affaire à leur compte et continuent depuis à séduire. Ils ont d'ailleurs été récompensés d'un BIB gourmand et d'un joli 14/20 au Gault & Millau.

Nous voilà donc partis gaiement vers Marcinelle. On connait bien l'endroit, facilement accessible et doté d'un parking qui nous assure une place à proximité. 

Le cadre est particulièrement beau je trouve, riche et marqué par l'histoire. Le site est d'ailleurs inscrit par l'Unesco au Patrimoine mondial de l'humanité depuis 2012. 






Le restaurant se situe à l'étage du bâtiment d'accueil. Vous avez donc la possibilité, avant ou après votre repas, de faire la visite des lieux mais prévoyez au moins 2 à 3 h pour faire la tour. 

Arrivés dans le restaurant, nous sommes accueillis par la maitresse des lieux et plusieurs garçons de salle, souriants et avenants. 

Le décor est magnifique, lumineux grâce à la grande baie vitrée. Un haut plafond donnant une infinie sensation de profondeur, des tables bien espacées, dressées sobrement. Aux murs, une série de photographies de Clemens Schuelgen, faisant partie de l'exposition "A la vie, à la rouille", sur la thématique des charbonnages abandonnés entre autre. J'aime particulièrement les lieux, je dois bien l'avouer.










Le chef de salle nous apporte la carte et nous explique les différentes formules: 

- Un lunch est proposé chaque midi pour 17€ (plat et dessert), 19€ (entrée et plat) ou 22€ (entrée, plat et dessert). 

- Il y a aussi le menu Balade, renouvelé environ toutes les 6 semaines en fonction des produits de saison à 36€ avec une entrée et à 44€ avec deux entrées. 

Nous pensions au départ prendre la formule lunch mais sur place, nous avons décidé de prendre le menu balade car les plats nous faisaient trop envie. 

Niveau vins, comme je travaillais plus tard dans la journée, nous avons fait l'impasse mais je sais qu'à priori, la carte est assez jolie. On s'est laissé toutefois tenter par l'apéritif maison, un crémant additionné d'une crème de pêche de vigne, très frais et fort plaisant. 

Les mises en bouche arrivent...

Des mises en bouche généreuses et goûteuses au nombre de trois. Une crème de langoustines au centre, excellente avec ses petits croutons; une crème brulée au fromage à gauche, que j'ai beaucoup aimé, étant fan du sucré salé et enfin une rillette maison à droite.




Mon entrée: 
Les asperges vertes et blanches du Pays, jus de poulette aux herbes, croustillant de lard fumé et huile d'olive. 

Une entrée tout en douceur, de jolies saveurs, le croustillant, j'ai beaucoup aimé. J'aurais juste préféré que les asperges soient légèrement plus croquantes mais c'est une question de goût.


L'entrée de Chéri: 
Langoustines Bretonne en carpaccio et rôtie, vinaigrette à l'orange, taboulé de quinoa et chair de tourteau. 

Chéri a été enchanté, lui qui est fan de ce produit. Il a beaucoup aimé l'association de saveurs avec l'agrume et le taboulé.


Notre plat: 
Cabillaud "Skrei de Norvège" rôti, déclinaison autour de la carotte primeur. 

Le poisson était particulièrement bien cuit, on sent la maitrise du chef et les différentes préparations de carottes très réussies. Pour ma part, j'ai moins apprécié la purée plus foncée qui, d'après moi était à la betterave, que j'apprécie moyennement.


Notre dessert: 
Tartelette chocolat noir, banane plantin et glace au chocolat blanc. 

Nous avions le choix entre deux desserts ou l'assiette de fromages. Notre choix s'est évidemment porté sur celui-ci tant nous aimons l'association chocolat banane. Nous n'avons pas été déçus, que du contraire. La petite tartelette servie chaude était exquise, la glace, avec ses petites morceaux de chocolat blanc, ohlala, quel bonheur, on a réellement terminé le repas en beauté!


En conclusion, un petit repas sympa, toute en finesse et en simplicité. Une addition qui l'est tout autant: 90€ pour nos deux apéritifs, nos deux menus et une grande bouteille d'eau pétillante. Rien d'excessif vu la qualité du service et des produits proposés. 

La patronne et les garçons, souriants et professionnels, sont passés régulièrement aux tables pour s'assurer que tout se passe bien. J'ai également apprécié le fait qu'ils aient retenu que je travaillais plus tard dans la journée et que le repas ait suivi assez rapidement sans toutefois être expéditif.  

Seul petit ombre au tableau, si on peut parler comme ça, une table de 25 personnes, arrivée en cours de repas, qui a légèrement rendu l'endroit bruyant mais on parle là d'exception, des grosses tables, ce n'est pas non plus monnaie courante et la salle n'était pas du tout bruyante avant leur arrivée. 

A retenir, le restaurant est ouvert tous les midis mais n'est ouvert le soir que le vendredi et samedi. Merci à toute l'équipe et à Mme et Mr Etienne pour ce joli moment de gastronomie passé chez eux.



Adresse: Rue du Cazier, 80
6001 Marcinelle
071/36.56.26

Cotation: Bib gourmand Michelin, 14/20 au Gault & Millau

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire