vendredi 13 mai 2016

Le Vert Mont - Mai 2016

Le Vert Mont à Boeschepe.

Hier, nous avons vécu un de ces moments dont on se souvient. Un de ces instants qui attise un peu plus encore l'amour que j'ai pour la cuisine et la gastronomie. L'Auberge du Vert Mont nous ouvrait ses portes pour une balade à la découverte des talents de son Chef, Florent Ladeyn.

Nous arrivons vers 12h30, par un beau grand soleil qui met superbement en valeur les alentours verdoyants et le joli corps de ferme de l'endroit. Boeschepe, petit village de Flandre française, paisible, se situe à 1h45 de Charleroi, entre Lille et Dunkerque. Dès notre arrivée, on se sent envahi par le calme et la plénitude du lieu. Un beau parking où garer notre voiture, un environnement bucolique, on voit déjà les tables du jardin qui nous attendent. 






Et de fait, après quelques clichés des extérieurs pour vous en faire profiter, nous sommes accueillis par une jeune dame super souriante qui nous emmène à l'arrière pour prendre l'apéritif. Pas de terrasse, un joli jardin, des tables bruts, tout est subtilement aménagé et surtout pas aseptisé. On est dans l'extra naturel et c'est clairement le souhait du maître des lieux. Le paysage, les amis, droit devant nous, est superbe et mis en valeur grâce au soleil auquel nous aurons droit durant toute notre visite. Florent est là, tout sourire, il va et vient entre les tables avec son super look qui lui aussi sort de l'ordinaire.





Au Vert Mont, pas de menu préétabli. Une formule "sur le pouce" est proposée les midis de semaine à 21€. L'autre formule, "les yeux fermés", proposée à 34, 40 ou 50€ ravira les plus gourmands. Tous les plats sont élaborés au gré des produits de saison et de l'envie du Chef. Toutefois, il s'informe des éventuelles allergies et/ou desiderata afin de nous satisfaire au mieux. Nous choisissons évidemment la plus grande formule, on n'a pas fait tout ce chemin pour rien non plus ;-) 
Florent prend la peine de venir nous expliquer toutes les particularités de sa cuisine: on est dans le bio, le vrai, le pur, le dur y compris dans les assaisonnements. Hormis le sel sur lequel il est difficilement possible de faire abstraction, pas de poivre, pas d'huile d'olive, rien ne venant pas de sa région du Nord. Il prône le tout local et on aime vraiment ça. Un véritable état d'esprit, ultra singulier, un gars avec une personnalité et une cuisine hors du commun.

L'apéritif et 1ère mise en bouche: Une coupe de bulles pour moi, du Drappier Brut; le "cocktail du moment" pour Chéri, composé de genièvre - jus de pomme - fraise et mousse de pommes. Nos verres sont accompagnés d'une pomme de terre soufflée, crème des Flandres et poudre d'estragon. Juste trop bon, on est bien, le soleil brille, les papilles s'éveillent.

La 2ème mise en bouche: L'infusion de peau de céleri, huile de livèche; la capucine et rillette. L'infusion est tout simplement délicieuse, les arômes de céleri explosent en bouche.

On a eu énormément de chance de pouvoir profiter à plusieurs reprises du Chef. Il nous a en effet expliqué que son chef de salle venait d'être papa. Durant ses quelques jours de congé de paternité, Florent doit donc jouer entre cuisine et salle pour aider son équipe à assurer un service parfait. Une équipe en véritable symbiose, ça se sent, c'est beau une ambiance comme celle là.

La 3ème mise en bouche: L'oeuf de nos poules, brouillé, et son caramel au foin. Ohlala, que c'était bon ça non dî doum.

Après ces premières sensations gustatives, nous rentrons pour la suite du repas. La déco est juste magnifique. De nouveau du bois brut, pas de nappes, de grandes fenêtres qui donne un charme fou à l'endroit. On s'y sent bien, c'est vraiment ça. On passe aux choses sérieuses, le repas débute, nos impressions suivent sous les photos...









La 1ère entrée: Asperges de nos dunes, escavèche de carrelet de Dunkerque. Une superbe présentation, des saveurs ultra naturelles. Le bon goût de l'asperge et le carrelet, un poisson que je ne connaissais pas du tout qui amène un joli coup de pep's au plat.

La 2ème entrée: Spaghetti au froment, coques marinières et ail des ours. Les pâtes fraîches sont faites à base d'une farine de froment venant directement des moulins des alentours. Ce plat est juste à tomber. On a adoré. D'une gourmandise folle avec ces petits coques et un assaisonnement juste top.

La 3ème entrée: Poireau et échalote au "gras" de poulet. De nouveau, une présentation tout en subtilité et extra colorée, des produits issu de l'agriculture bio dynamique, un jus savoureux, des cuissons nickels, quelle maîtrise et quelle individualité culinaire. On adore.

La seconde partie de cette 3ème entrée ne donne pas spécialement bien en photo, je vous l'accorde. Il s'agit d'un poireau cuit à l'étouffée, au feu de bois. Seul le centre est évidemment mangeable mais quel plaisir. L'impression de manger un poireau pour la première fois, le vrai goût du légume dans toute sa splendeur.

Le pain, servi avec un beurre de ferme travaillé au vinaigre de bière.

Le plat: Porc des Flandres, épinards, choux, émulsion d'anguille et jus de viande (servi dans une jolie saucière, à voir sur la photo d'après). Une association terre et mer idéale, une viande fondante et cuite à la perfection, des légumes encore une fois hyper savoureux. Et le jus, corsé à souhait, apportant une belle force au plat. On a saucé l'assiette jusqu'à la dernière goutte avec le pain tant on a aimé.



Le dernier plat et non des moindres: Servi avec un verre de bière de Boeschepe... Les frites et leur sauce betterave barbecue. Ohlala, je peux vous dire que ces frites étaient à se taper le pête par terre. Un vrai régal avec cette petite sauce légèrement sucrée. En dignes belges que nous sommes, ce plat nous a bien sûr ravi au plus haut point et le côté original de la bière, proche d'une Leffe au goût, dans un verre à pied à sublimer l'instant.

Le fromage: Meringue, sorbet ortie, aneth et ficelle de chèvre. Le coup de coeur total. L'explosion de saveurs et la fraîcheur de ce plat nous a particulièrement marqué. Je ne trouve pas de mot pour décrire la sensation provoquée par chaque bouchée, c'était délicieux!

Le dessert: Tarte à la rhubarbe et rhubarbe crue, oxalys, et confiture de lait. Le goût de la rhubarbe m'a renvoyé dans mon enfance, du croquant, une pâte sablée délicieuse, une confiture de lait qui donnait une belle dimension gourmande à ce dessert. 

Nous avons terminé ce repas, enchantés, dans le jardin où nous avons pris le café.

Je n'ai qu'une chose à dire, si l'heure quarante cinq de route qui nous sépare de Boeschepe ne vous fait pas peur, allez-y, ça vaut vraiment la peine. Pour ma part, j'ai totalement adhéré à l'esprit ultra nature de l'établissement. Une cuisine de haut vol, des produits 100% bio et un rapport qualité prix imbattable. Notre addition: 160€ pour les apéritifs, les 2 menus de 7 plats, un forfait vins très sympa (et oui, vu les kilomètres, un BOB était indispensable), de l'eau et les cafés. Une addition pareille dans un étoilé, c'est assez rare. Un véritable havre de paix, un Chef hyper disponible et au combien charismatique, une équipe en salle souriante, tout en simplicité et cordialité. Merci à toute l'équipe du Vert Mont pour ce partage, cette aventure gastronomique sortant clairement des dictats de la cuisine traditionnelle... à très bientôt ;-)

Site internet: http://www.vertmont.fr/
Les réservations sont directement faisables sur le site, c'est très facile.

Adresse: rue du Mont Noir, 1318
                59299 Boeschepe
               
Cotation: 1 étoile Michelin - 2 toques Gault & Millau

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire