dimanche 21 août 2016

iCook! - Août 2016

iCook! à Mons.

Vendredi soir, c'est remplie de curiosité que j'ai pris la route vers Mons en compagnie de Chéri. Adresse du jour: iCook, le restaurant du ô combien charismatique Jean-Philippe Watteyne... Et clairement, nous n'avons pas été déçus. Nous avons passé une soirée tout en convivialité et en gourmandise. L'attachant candidat de Top Chef 2013 nous a prouvé que derrière la success story lié à l'émission, il était avant tout un cuisinier de talent.

Situé sur l'avenue Reine Astrid, dans une belle et grande maison, l'endroit est facile d'accès et des places de parking juste devant attendent notre arrivée.  La devanture est joliment arborée et donne à l'établissement un petit côté bucolique très agréable. En plus du restaurant, 4 chambres thématiques sont disponibles pour prolonger à l'envie la soirée et profiter à 100% de l'aventure iCook.





Après un accueil souriant et agréable, nous découvrons la salle du restaurant. Chic et design mais sans excès, , le mobilier se veut moderne, de grandes tables en bois, de très beaux abat-jours, des murs noirs qui étonnement n'alourdissent pas du tout l'endroit, des baies vitrées apportant la lumière et le point fort, une "pièce dans la pièce" si je peux m'exprimer ainsi, composée de murs de verre remplis de bouteilles de vin, et renfermant une des tables de la salle. La découverte du lieu annonce une soirée fort sympathique, confortable et originale. On entend au loin, dans la cuisine, la voix de Jean-Phi, si reconnaissable...





Côté carte, c'est bien simple, aucun plat n'est déterminé à l'avance. La volonté de Jean-Phi est de nous emmener à la découverte de sa cuisine selon ses inspirations du moment, en fonction des saisons, des produits du marché. Le total free style en soi qui n'est pas pour me déplaire, il faut bien l'avouer. Un menu "Inspiration" est donc proposé en 3, 5 ou 7 services, respectivement à 48€, 65€ et 85€. Une attention particulière est toutefois portée aux éventuelles allergies et/ou intolérances de chaque convive afin de pouvoir profiter pleinement de l'expérience. Le midi, une formule Lunch est également disponible.


Après commande de notre apéritif, un délicieux Gin belge, le 1836 de la distillerie Radermacher (on est complètement fans), on se décide pour la formule 7 services. Et oui, malgré une apparente bonne volonté de notre part et quelques kilos en plus qui nous incitent à lever le pied, la gourmandise a encore une fois pris le dessus... On fera attention le reste de la semaine, n'est-ce pas Chéri? ;-) 


On démarre le repas: à gauche, des tuiles de tomates à tremper dans un délicieux espuma mozzarella au coeur pesto; à droite, des feuilles d'artichauts vinaigrette, des boules de panna cotta enrobées de poudre d'olives noires et de sariette, des radis beurre. Le concept de "grignotage apéritif" m'a beaucoup plu.

Suivent alors les mises en bouche proprement dites: un velouté carottes et kumquat délicieux, un guacamole et sa gelée de kriek, un "Sponge"cake façon carbonara à tomber (j'ai adoré ces saveurs) et une salade de concombre et sa tomate merveilleusement assaisonnée. 

On déguste celles-ci en compagnie de Jean-Phi, venu nous saluer. Je suis toute intimidée par l'homme, pourtant très avenant, souriant et extraverti. Il prend le temps de discuter avec chaque convive, se prête gentiment au jeu des photos (même si personnellement, j'ai préféré faire abstraction vu ma tête ultra cernée de ce vendredi soir). Un vrai point fort je trouve, la rencontre avec le Chef restant pour moi l'apogée d'un repas au restaurant...

Les plats

La première entrée: Salade de tomates anciennes, glace à la crevette, pointe de mayonnaise et chips de tomates. Une revisite toute personnelle de la tomate crevettes , délicieuse. Une assiette pleine de pep's, une glace qui apporte une touche de douceur à l'ensemble, un soupçon de croustillant, on démarre fort.


La deuxième entrée: Joue de lotte, tuiles d'aubergine, niçoise de légumes, courgettes et coulis au piment d'Espelette, poussière d'olives noires. Malgré le temps maussade, le soleil brille dans cette assiette. Des saveurs du Sud que nous affectionnons particulièrement. Ce qui m'a marqué, c'est le juste équilibre des assaisonnements, le piment d'Espelette qui ressort juste ce qu'il faut et la merveilleuse cuisson du poisson.


La troisième entrée: Foie gras poêlé, déclinaison de pêche de vigne (rôtie, en pickles et en cuir texturé), basilic et pignons. L'association pêche basilic, idéale, a beaucoup plu à Chéri, lui qui n'avait jamais goûté celle-ci. Les différentes textures de cette assiette, la cuisson du foie gras et le côté sucré salé m'ont pour ma part totalement séduite.


On passe au premier plat: Le porc cuit à basse température, sariette, burrata, poussière d'herbes, piment doux et zeste de citron. Un délice! Un porc fondant, des herbes qui apportent de jolies saveurs et la burrata pour la gourmandise. Top!


Le deuxième plat: Noix de veau à la façon vitello tonato, poudre de câpres, sauce hollandaise au thon, radicchio. Mon coup de coeur absolu du repas. J'ai adoré cette association thon et veau à la mode Jean-Phi, de beaux morceaux de veau divinement cuits, une sauce ultra gourmande et légère, whaou!


Le fromage: Chèvre, groseilles, gelée de Sarazen (bière belge de la région de Boussu) et feuilles de capucine. N'étant pas grande adepte des fromages et des énormes chariots où je ne sais jamais quoi choisir, j'ai été ravie de voir arriver cette préparation. Servie avec une Sarazen de la brasserie Deseveaux en accord liquide, j'ai apprécié l'originalité de cette petite pause fromagère qui m'a rappelé mon repas chez Florent Layden il y a quelques mois.


Le dessert: Figue, caramel, sablé au romarin, macaron figue huile d'olive et sorbet citron huile d'olive. Miam, les figues étaient délicieuses et les associations de saveurs très réussies. Un dessert justement sucré qui a finalisé agréablement notre repas.


On termine avec les mignardises dont une pâte de fruits qui m'a totalement subjugué, un goût de fou, je n'ai pas d'autre terme.


En bref, un beau repas, un super chef et une soirée en toute quiétude chez iCook. La cuisine de Jean-Phi,  elle lui colle à la peau, créative et généreuse, on a passé un très bon moment gastronomique. 

Niveau service, rien de guindé, une bonne ambiance, une convivialité toute naturelle avec les différents garçons de salle et un sommelier maîtrisant son sujet. On s'est senti très à l'aise, comme chez des amis, nous n'avons à aucun moment manqué de quoi que ce soit. Et Jean-Phi, fidèle à lui-même, est repassé en fin de service pour saluer ses hôtes. 

Côté addition, 250€ pour nos apéritifs, nos deux menus, l'accord liquide pour moi (Chéri faisait Bob), l'eau, les cafés. Un bon rapport qualité prix vu la générosité et la qualité des différents produits. A souligner, l'accord mets et vins, c'est jusqu'au dessert chez iCook! Dans la plupart des établissements, les forfaits vins s'arrêtent au plat et un supplément est bien souvent demandé pour un verre avec le fromage et/ou le dessert. 

Des rires, un bon moment avec Chéri, de la générosité, des souvenirs gustatifs originaux et d'hors et déjà l'envie d'y retourner. Merci Jean-Phi à toi et ton équipe ultra sympathique pour cette chouette expérience iCookienne! 

Site internet: iCook! (on peut directement effectuer sa réservation depuis le site)

Page Facebook: iCook

Adresse: Avenue Reine Astrid, 31
               7000 Mons
               065/33.40.33

Cotation: 14/20 &u Gault et Millau
               


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire