lundi 26 septembre 2016

La Maison de Petit Pierre - Septembre 2016

La Maison de Petit Pierre à Béziers.

J'ai bien du mal à commencer cet article. Pourtant, je l'attendais ce city trip dans le sud, réservé depuis des mois, dont le point d'orgue devait être notre soirée à la Maison de Petit Pierre... Peut-être avais-je trop imaginé, peut-être avais-je trop idéalisé mais malheureusement, je reviens de ce séjour enchantée par les jolies villes que j'ai visité, un peu moins par mon expérience de vendredi soir chez le néanmoins très talentueux Pierre Augé.

Après une journée passée à visiter Béziers, son jardin des poètes, sa superbe cathédrale, c'est non loin des arènes que nous découvrons le restaurant. On y pénètre par une petite porte, puis un couloir mène à la terrasse et la cuisine ouverte où Pierre est en action avec sa brigade. Mes petits yeux s'émerveillent dès l'entrée, je suis fan du personnage, haut en couleurs, de sa personnalité. Nous comprenons assez vite qu'on ne passera pas le repas en terrasse; à première vue, l'endroit est privatisé en ce vendredi soir et tous les clients sont à l'intérieur.








Personne ne nous accueille malgré un nombre de serveurs assez important à l'extérieur. On continue à avancer, sans trop savoir où aller et on découvre une première salle intérieure, dans les tons clairs, magnifiquement décorée. C'est là qu'une demoiselle, souriante, nous réceptionne, et nous emmène dans une deuxième salle, à l'étage inférieur. Tout va très vite, j'ai à peine le temps de faire quelques photos. La seule chose à dire est que le restaurant est très joli et bien plus grand que je ne l'avais imaginé.








Arrivés à notre table, on découvre, on regarde, on s'émerveille de la grande cave à vins vitrée de notre salle, de notre jolie table, des verres au nom du resto, des cartes de vins, des menus, tout est très bien organisé et assemblé. Le moindre détail a été pensé et associé au reste de la déco, l'endroit est vraiment charmant. Rapidement, on nous demande si on veut un apéritif, si on a choisi notre menu, tout va vite, trop vite...






Deux formules sont proposées le soir: la première composée de 4 plats surprises à 40€ et la seconde, composées de 6 plats surprises, à 70€. Rien de pré-établi, comme dans beaucoup de restaurants à l'heure actuelle, les menus sont élaborés avec les produits de saison, les arrivages journaliers, mais aussi en fonction des goûts et allergies de chaque personne. Vous devinez sans peine lequel nous choisissons. Et oui, on n'a pas fait 1000 km pour ne pas en profiter. Côté vins, pas de forfaits mais un bel éventail de ce que le Languedoc Roussillon fait de mieux, au verre, ou à la bouteille. Le repas commence...



On débute par trois mises en bouche: 
- en bas: jarret de porc en compression et ciboulette. Très bonne réalisation magnifiée par la fleur de sel déposée dessus.
- au centre: mousse de betteraves, verveine et noisette.
- en haut: préparation autour de la moule. Ma préférée! La douce saveur iodée de cette bouchée m'a emballée.


La première entrée: Couteau de méditerranée, avocat, émulsion de mélisse, pain cuit vapeur au persil. Magnifique présentation, la préparation de couteaux à l'intérieur du coquillage est délicieuse, des petits croutons apportent un côté croquant très agréable et les saveurs annoncent un repas au top, rempli de créativité et de bons produits du pays. 


La deuxième entrée: Tartare de thon rouge de méditerranée, foie gras poêlé, émulsion de persil, salade amer et oxalis. Une association divine, j'ai adoré ce mélange terre mer encore jamais testé auparavant. Le foie gras est parfaitement cuit, le thon d'une qualité indéniable, l'ensemble est parfait, premier coup de coeur.

A ce stade du repas, on commence tout doucement à s'interroger. Il est 20h40, on est arrivé un peu après 20h, on a déjà mangé les mises en bouche, deux entrées et tout va toujours aussi vite. A peine l'assiette finie, on nous débarrasse et moins de deux minutes plus tard, la suite arrive. On ne profite de rien et ça commence à nous faire peur...


La troisième entrée: Turbot rôti, wasabi, févettes, estragon, jus de daube et câpres. Une préparation toute en force et caractère, un poisson très réussi, la technique de Pierre est bien là, une assiette gourmande, des saveurs et un assaisonnement que j'ai particulièrement apprécié. Mon deuxième coup de coeur.


Petite pause fraicheur: sorbet et émulsion de pomme, avocat et manzana (liqueur de pomme espagnole). 


Le plat: Pièce de boeuf black angus, raviole ricotta citron, déclinaison autour de la betterave, échalote confite, girolles poêlée. Un plat fort bon, tout en simplicité, c'est ça aussi la bistronomie. La viande était super goûteuse mais je ne l'ai pas trouvée exceptionnellement tendre et à mon goût un peu trop cuite. La raviole par contre et les accompagnements étaient tous très réussis.


Le fromage: un peu chiche comme a dit Chéri, la petite planchette était pour nous deux. Un goût de trop peu malgré une jolie présentation et des fromages d'excellente qualité.


Le pré dessert: un granité thym et citron que nous avons adoré, des saveurs du soleil, une explosion de fraicheur.


Le dessert: Tartelette, figue, crème tagète et prune. Une belle composition, des fruits gorgés de soleil qui ont apporté une jolie touche de douceur sucrée à cette fin de repas.


Verdict:  apéritif, mises en bouche, repas 6 services et café emballés en un peu plus de 2h, je n'ai jamais vu ça. On a profité de rien en fait. Le côté trop expéditif du service nous a un peu gâché l'expérience. Les serveurs étaient tous souriants et sympathiques, n'exagérons rien non plus mais le côté trop bien rodé et rapide ne nous a pas plu, tout simplement.

Pas de déception par contre du côté de la cuisine: un repas gourmand grâce à la cuisine de Pierre, bistronomique, créative, remplie de saveurs du sud et c'est tout ce que nous retiendrons de cette soirée.

On n'a peut-être pas compris le concept, on aurait peut-être dû demander de ralentir la cadence, mais la succession d'assiettes était la même tout autour de nous et nous en avons déduit que c'était tout simplement comme ça chez Petit Pierre. Nous avons payé 204 euros pour nos apéros, nos menus, quelques verres de vin et un café.

Le Chef est passé un instant en salle, merci à Chéri d'avoir eu le réflexe rapide d'immortaliser l'instant. S'il n'était pas passé, je pense que je serais sortie de là complètement déçue mais non, il est passé rapidement à chaque table et c'est comme ça que j'ai pu vous rapporter les deux livres "Cuisine libre", dédicacés en direct devant moi et que vous pourrez peut-être gagner lors d'un petit concours tout prochainement.




Adresse:  Avenue Pierre Verdier, 22
34500 Béziers
       0033/467.309.185

Cotation: 14/20 au Gault & Millau









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire