lundi 12 septembre 2016

Sanga - Septembre 2016

Le Sanga à Namur.

Quand j'ai entendu parlé d'un nouvel établissement ouvert à Namur par le Chef du très connu Ogawa, ma curiosité a été piquée au vif. En effet, Chéri est fan du Japon et de sa gastronomie et il est vrai qu'il n'est pas évident de trouver des établissements servant des plats réellement typiques sur Charleroi et environs. 

Pas encore de site internet, ni de page Facebook, nous sommes partis à l'aveugle à Namur pour y découvrir le restaurant Sanga. Situé dans la rue Saint-Loup, pas loin du Peanuts, la façade annonce un restaurant simple et sobre dans la digne tradition japonaise.



Nous sommes accueillis par un jeune homme, vif et extraverti. La décoration est sans fioritures, des tables en bois, simplement dressées avec un jeu de baguettes et quelques pots d'épices, quelques orchidées. La cuisine ouverte laisse entrevoir le Chef déjà en action à notre arrivée.



La carte ne propose que des ramens, authentiques soupes de nouilles japonaises. Le garçon de salle nous explique avec précision les différentes déclinaisons, ramen de canard, de porc, de légumes, les saveurs qui s'accordent le mieux selon le type de bouillon choisi, la différence entre les nouilles Udon et Soba, les spécificités de certaines préparations servies froides,... Des menus sont proposés mais nous préférons choisir à la carte, je vous laisse découvrir...

En entrée, je choisis les Gyozas bouillis et leur sauce miso. J'avais peur du côté bouilli mais voulait découvrir cette façon de cuire les gyozas. Une pure merveille! Les gyozas étaient à tomber, d'une finesse incroyable et la sauce d'accompagnement, légèrement sucrée, délicieuse.

Chéri lui, choisit les gyozas à la mode traditionnelle, grillés. Tout aussi bons et parfaitement cuits, la petite sauce de mon entrée associée à cette cuisson des gyozas aurait donné l'entrée parfaite. Ils comptent d'ailleurs prochainement les servir avec cette sauce. Là, ils étaient accompagnés de sauce soja traditionnelle.




En plat, je choisis à nouveau d'essayer quelque chose que je ne connais pas: les nouilles Soba (fines et composées de farine de sarrasin), servies froides à tremper dans une sauce. En accompagnement, un mix de tempuras de légumes, scampis,... Une jolie découverte pour moi, les nouilles et les saveurs apportées par la sauce et les oignons nouveaux m'ont beaucoup plu, la panure des tempuras était délicieuse.


Chéri choisit de son côté un plat de nouilles Udon (plus grosses et composées de farine de blé), servies dans un bouillon chaud et accompagnés également de tempuras de scampis. Il a beaucoup aimé.

En bref, le Japon s'est invité à notre table. On est dans la simplicité, la sobriété mais quel plaisir de manger un vrai plat japonais, plein de saveurs. On est à mille lieux des Teppan Yakki industriels qui, somme toute, sont très agréables mais ne reflètent que sommairement les délices que peut proposer la cuisine japonaise. Je vous le conseille donc vivement si vous souhaitez découvrir les saveurs japonaises autrement. 

Côté addition, un excellent rapport qualité prix, nous avons payé un petit cinquante euros pour nos entrées, nos plats et nos boissons. Une belle qualité de produits et un dépaysement gustatif assuré.

Niveau service, le garçon de salle qui s'est occupé de nous était attentif, impliqué et sympathique. Attention toutefois, il est seul en salle et le temps d'attente peut parfois être un peu plus long les jours de grande affluence. Pour notre part, pas de problèmes à signaler de ce côté, le restaurant n'était pas rempli.

Dernier petit point à souligner: il n'y a pour l'instant pas encore de bancontact. Le garçon nous a confirmé que ce serait réglé dans les semaines à venir donc prévoyez le coup ;-)

Pour notre part, on a enfin trouvé le petit établissement japonais qui nous permettra d'attendre patiemment notre visite tant attendue du restaurant japonais que Chéri souhaite à tout prix tester: le Kamo à Bruxelles. Pourquoi pas pour nos 5 ans d'amour, dans quelques mois... A suivre!

Adresse: Rue Saint-Loup, 8
               5000 Namur


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire