mercredi 5 octobre 2016

Petite escapade dominicale et gourmande à la Gloriette.

La Gloriette à Marche-en-Famenne.

Ce dimanche, au retour de notre week-end dans le sud de la Belgique, nous nous arrêtons à Marche-en-Famenne, plus exactement à Hollogne pour y découvrir un restaurant au nom évocateur, la Gloriette.

Le bâtiment, une ancienne maison de maître en briques rouges, est situé en bordure d'une grande route, parallèle à la nationale 4. Aucune pollution sonore à signaler malgré la relative proximité de cet axe très fréquenté. Les décorations extérieures, le fer forgé, l'entrée joliment agrémentée de buis et de décorations bucoliques annoncent un endroit plein de douceur et de naturel.



J'ai chipé cette photo de l'établissement sur leur site internet. Mes photos, vu l'abominable temps de dimanche, ne mettaient absolument pas l'endroit en valeur :-(




L'accueil donne le ton. Véronique, en salle et femme du Chef nous offre son plus joli sourire à l'entrée et nous fait découvrir l'endroit. Tout d'abord, une première salle, le salon, où l'on peut prendre l'apéritif ou le café, ultra cosy et chaleureux. S'en suit deux salles dont les tables sont dressées avec de belles nappes blanches repassées avec soin et quelques touches de couleurs bien choisies. Seul le grand mur rouge orangé dénote un peu je trouve mais cela reste propre à mes goûts personnels. Ca et là, on retrouve des photos de la petite famille que forme Véronique, Olivier et leurs enfants ainsi que de jolis éléments de décoration. Le côté très familiale du lieu me plaît beaucoup.











Les extérieurs sont eux aussi charmants même si en ce dimanche pluvieux, on ne peut malheureusement pas en profiter pleinement. Quoi qu'il en soit, lors des beaux jours, un grande terrasse, entourée de végétation permet de prendre son repas au calme, dans un cadre verdoyant. Au fond du jardin, un grand potager et deux serres démontrent l'intérêt certain des propriétaires à travailler leurs produits, que ce soit les herbes qu'ils utilisent en nombre, les légumes ou les fruits.







Parlons un peu de la carte... On peut évidemment manger à la carte mais comme dans tout restaurant gastronomique, les menus permettent souvent de mieux découvrir les trésors de la cuisine du Chef: 

- Le menu Saveurs, en trois services est proposé à 35€. 
- Le menu Gloriette en 5 services est à 50€, l'accord liquides à 25€. 
  Le menu Découverte JRE en 6 services est à 60€, l'accord liquides à 30€. 
- Le menu TouringClub, très compétitif, à 55€ tout compris est également disponible. 

Nous nous tournons évidemment vers le menu Découverte afin de profiter comme il se doit des talents d'Olivier Bauche.

Côté produits, Olivier tient à ne cuisiner que ses produits, qu'il cultive lui-même, comme je vous l'explique plus haut, au jardin. Tout ce qui ne vient pas de chez lui vient quasi intégralement des producteurs locaux de la région. L'accent est clairement mis sur une cuisine gastronomique locale, du marché. Je vous laisse découvrir notre repas:



Pour débuter, des bigorneaux et un petit wrap tout doux nous sont apportés en même temps que l'apéritif maison, pas trop sucré et bien frais.



Plusieurs mises-en-bouche ensuite:
- à gauche, une mousse de jambon d'Ardennes, au goût très plaisant.
- au milieu, un cromesquis de boeuf et béarnaise. Troooop bon! L'association est connue mais en bouchée comme ici, et surtout sous forme de cromesquis, j'ai adoré.
- à droite, une mousse de barbue, elle aussi très fraîche et réussie.


Une dernière préparation termine la valse des mises en bouche: un gaspacho de tomates du jardin et sa glace à la bisque de crevettes. Véronique nous explique qu'on y retrouve deux variétés de leur culture de tomates, la coeur de boeuf et la noire de Crimée. L'ensemble est super frais et savoureux et le goût des tomates ressort parfaitement, sans excès d'acidité.



Le pain est homemade à la Gloriette. Celui-ci, parsemé de sésame et de pavot est excellent. Nous aurons tout au long du repas le plaisir de goûter aux différents petits pains confectionnés par la maison.



La première entrée: Tartare de bar, velouté de sucrine, bâtonnet d'algues marines, fleurs et herbes du jardin. 
Une première préparation très végétale de prime abord aussi bien au goût qu'au visuel mais qui, dès le tartare de bar en bouche, dévoile un mix de saveurs très sympa. Le tartare est parfaitement assaisonné et le poisson d'excellente qualité.



La deuxième entrée: Rouget simplement poêlé, pain croquant, tartare de tomates et coriandre, consommé d'oignons. 
Il nous est expliqué d'attendre quelques instants après l'ajout du consommé afin que le petit pain puisse se gorger de liquide. J'ai adoré ce plat. Les saveurs qui s'en dégageaient (je suis complètement gaga de la coriandre), la cuisson du poisson, le côté mi croustillant mi mouillette du pain, un régal. Premier coup de coeur.



La troisième entrée: Foie gras poêlé, déclinaison autour de la betterave (en mousseline, poêlé et sous forme de glace), moutarde. 
Un foie gras parfaitement cuit, fondant. Un côté sucré salé différent grâce à la betterave que nous avons beaucoup apprécié. Une découverte, la feuille de moutarde, variété de salade, qui se rapproche légèrement de la roquette de par son goût.



Le plat: Pigeonneau, potiron en cubes, en chips et en purée, artichaut, pistaches concassées et en sauce. 100% gourmandise, je m'en suis léchée les doigts en fin d'assiette. Le pigeonneau fond littéralement en bouche, la cuisson est juste parfaitement maitrisée, un vrai régal. Un plat de saison que nous avons adoré. Deuxième coup de coeur!



Nous voilà arrivés à l'étape fromages, malgré un bidou déjà bien rempli. Le chariot est magnifique, généreux et composé uniquement de fromages provenant des fermes voisines.



Je prends une petite sélection accompagnée d'une confiture de pissenlits (du jardin et cueillis par leurs enfants m'a expliqué Véronique). D'autres marmelades sont également proposées ainsi que différents fruits secs mais je reste sage et consciente que le repas n'est pas encore fini...



Le pré-dessert: Crème au lait battu, déclinaison de carottes jaunes, espuma de yaourt. Encore une fois, tout est fait maison et provient du jardin potager. L'ensemble est doux, le côté légèrement sucré de la carotte prépare subtilement l'arrivée du dessert. La présentation en petits bocaux est jolie et colorée.



Le dessert: Pomme, chocolat et yuzu. 
Une association somme toute assez connue mais qui, grâce à un jeu de texture particulièrement intéressant, tire son épingle du jeu dans ce fort beau repas. La meringue au chocolat sous la boule de glace est à tomber. Et les petites touches de yuzu rendent l'ensemble explosif. Moi qui ne suis pas super fan des desserts, celui-ci restera dans ma mémoire. Encore un coup de coeur!



On termine ce beau moment de gastronomie au salon avec quelques mignardises très agréables. Nous avons alors pu converser longuement avec le Chef, pour mon plus grand plaisir.

Côté service, quel bonheur de pouvoir prendre son temps. Un service tout en sérénité, ni trop rapide ni trop lent. Et après ma déconvenue dans le sud de la France la semaine passée, ça m'a rasséréné. Véronique, investie, souriante, a pris le temps de nous expliquer chaque particularité de la cuisine de son mari afin de nous faire vivre l'expérience à fond. J'ai beaucoup appris, notamment du côté des diverses herbes aromatiques présentes dans les assiettes.

En bref, un des meilleurs repas que j'ai fait ces dernières semaines. Nous avons passé un très bon moment en compagnie de Véronique et Olivier. La cuisine du Chef est teintée de personnalité, riche en saveurs et d'une maitrise indiscutable. On ressent l'amour porté par ce couple de passionnés pour les bons produits. Chaque plat apporte son lot de découvertes, une cuisine classique mais inventive et gourmande, avec une belle signature culinaire proche de la nature. Les vins servis n'étaient pas en reste, de très bons accords mais que nous avons dû légèrement bouder vu la route encore à faire. 

Je ne peux donc que vous conseillez de découvrir cet établissement au très bon rapport qualité prix. Si vous cherchez un endroit où passer un joli moment de gastronomie dans une ambiance agréable lors de votre prochaine escapade dans les Ardennes, la Gloriette est sans conteste l'endroit où s'arrêter ;-) 

Pour ma part, je vous remercie encore, Véronique et Olivier, pour l'accueil que vous nous avez réservé et pour le délicieux repas dégusté. Nous repasserons, sans doute au printemps, pour profiter de votre magnifique terrasse. A très bientôt.


Page Facebook: La Gloriette

Adresse: Rue de Bastogne, 18
              6900 Hollogne
              084/37.98.22

Cotation: 14/20 au Gault & Millau - Olivier est membre des JRE


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire