mardi 29 novembre 2016

Une soirée au top chez Pierre Ciampi.

La Garrigue à Noville-sur-Mehaigne.

Cela faisait un certain temps qu'on prévoyait un nouveau repas chez Pierre Ciampi, et c'est samedi soir que nous avons rendu visite à ce petit bout d'homme, ultra sympathique dans son restaurant de Noville-sur-Mehaigne, dans la région namuroise.




Souvenez-vous, mon tout premier article sur le blog, fin février, c'était chez lui. Nous y avions été pour la Saint Valentin et avions passé une très belle soirée. 

Près de dix mois plus tard, l'évolution est là et bien là. Déjà à mon niveau: mes articles se sont clairement bonifiés avec le temps, je le constate en relisant ce tout petit, rikiki reportage sur ce repas de février. Il est par ICI.

Mais c'est surtout en cuisine que l'évolution est la plus impressionnante. Pierre monte clairement en puissance, on a pu le constater tout au long d'un magnifique menu en 6 services, gourmand et maîtrisé.

Nous retrouvons avec plaisir le restaurant, ses couleurs, la grande veranda bien lumineuse et chaleureuse. Notre table est dressée tout en simplicité, de jolis verres rappelant le code couleur orange, des petites bougies, l'endroit est cosy et agréable.







L'accueil est tout aussi chaleureux. Julie et Violaine sont des hôtes de qualité, souriantes et agréables, assurant un travail en salle sans failles. 

Pierre est là, son accent chantant nous transporte et la cuisine ouverte permet de ne rien rater du service. J'adore ça! Voir le Chef bosser au milieu de sa cuisine, s'activer pour sa mise en place, ses cuissons. Je resterais des heures à observer ces magiciens en action pour nous apporter du bonheur.




A la Garrigue, les menus ne sont pas pré-établis, on se laisse porter par des menus surprises. J'aime beaucoup le concept d'être totalement dans la découverte et de ne pas savoir à l'avance ce que l'on va manger. Notre choix se dirige sur le menu en 6 services, à 45€. Oui, oui, vous lisez bien, 45€ pour 6 services!

La cuisine de Pierre est intuitive, il travaille ses assiettes au gré de ses envies et des produits de saison évidemment. Il se réinvente constamment, travaille sans filet et seul, preuve que notre Chef sètois maîtrise son sujet.


En apéritif, un gin tonic pour moi et une caipirinha revisitée avec du jus de pomme pour Chéri. Le repas démarre tout en douceur, bien au chaud dans la veranda. 


Pour accompagner nos apéritifs, trois mises en bouche:
- à droite, un risotto de homard très réussi.
- à gauche, une verrine pesto, espuma de burrata et kroepoek à la truffe, délicieux.
-à l'arrière, une bisque de homard et café, étonnante.


La première entrée: Cabillaud, fricassée de moules et bressaola, émulsion de cèpes, jus d'herbes. Alors là, whaouuuuu, ça donne clairement le ton du repas. Gourmandise, générosité (matez moi un peu la taille de ce morceau de poisson), une émulsion de cèpes délicieuse. Le poisson est cuit à la perfection, une toute belle première assiette.


La deuxième entrée: Bourride de lotte et Saint-Jacques, cornes de gatte, poivrons, jus crémeux au vin blanc, pastis et ail. L'ensemble mêle subtilement saveurs d'ici et du sud. Le jus vient apporter une touche de légèreté très gourmande, j'ai vraiment aimé cette sauce servie par le Chef himself directement à table. Une très belle présentation et une cuisson encore une fois totalement maîtrisée.


La troisième entrée: Oeuf basse température, jus corsé aux pleurotes. Un joli interlude pour nous préparer à l'arrivée du plat principal. L'oeuf est parfait, coulant doucement dans le reste de la préparation. 


Le plat: Le boeuf, déclinaison de légumes glacés, purée de céleri, jus de boeuf et betteraves. Un tout grand miam, des saveurs de saison précises, justes, une cuisson et une qualité de viande exceptionnelles. C'est bien simple, elle fondait en bouche.


Le fromage: Une sélection Pascal Fauville plaisante et efficace. 


Le dessert: Pistaches, bergamote, crème légère, tuile chocolat, glace spéculoos et cannelle. Un dessert original, une glace délicieuse, un crème pas trop sucrée qui m'a beaucoup plu, et cette petite touche de bergamote qui magnifie l'ensemble.

En bref, après ce repas très réussi, je ne dirai qu'une chose. On va encore en entendre parler de notre petit Pierre. Le gars est doué, généreux et ça se ressent réellement. Un univers culinaire qui n'appartient qu'à lui, des assiettes qui évoluent constamment, remplies de saveurs, de couleurs et d'émotions. Je ne mettrai sans doute plus autant de temps avant d'aller lui rendre une nouvelle visite. 

Qui plus est, au fil de mes rencontres avec lui, j'ai découvert un mec en or, franc, sensible et d'une extrême gentillesse. Une vraie personnalité, riche d'expériences, un petit côté sanguin qui cache pourtant un grand timide, Pierre est vraiment un mec remarquable.

Côté addition, nous avons payé 150€ pour nos apéritifs, nos menus 6 services, les forfaits vins (plus que généreux et de très belle qualité), de l'eau et le café. C'est totalement imbattable à  ce niveau de cuisine. Un rapport qualité prix juste incroyable qui ne doit plus vous faire hésiter (si toutefois vous hésitiez encore). Allez-y, vous m'en direz des nouvelles!


Page Facebook:  La Garrigue Pierre Ciampi

Adresse: Chaussée de Louvain, 181
               5310 Noville-sur-Mehaigne
               081/73.33.50

Cotation: 13/20 au Gault&Millau et prix plaisir 2016 pour la Wallonie 







2 commentaires:

  1. C'est l'ancien emplacement de l'Air du Temps, et, avant, de la friterie que Hang-Soon Degeimbre avait racheté pour démarrer son restaurant...
    Longtemps avant les étoiles Michelin de ce dernier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Effectivement... Je n'en parle pas dans cet article mais j'en parle dans mon premier récit sur la Garrigue datant du mois de février 2016 ;-) par contre, je ne savais pas que c'était une friterie avant l'Air du Temps ;-)

      Supprimer