mercredi 15 février 2017

Restaurant Olivier 4 à Dave

Ahlala la Saint-Valentin, ses menus spéciaux, ses prix qui enflent parfois de manière démesurée. Comment empêcher cette fête d'être tant décriée sur son côté commercial quand je vois des restaurants tripler leurs prix à cette occasion. 

Oui, oui, en checkant les menus sur internet, je suis tombée sur un resto tout simple, sans cotation même, proposant un menu St Valentin 3 services à 65€ sans les boissons, il y a de quoi rire non?

Après une longue analyse, et parce que j'avais envie depuis longtemps de lui rendre visite, c'est chez Olivier Bruckner dans son restaurant Olivier 4 que nous avons choisi de passer la soirée de samedi. 

Pourquoi lui et pas un autre? Tout simplement car il a eu l'honnêteté de proposer un menu 6 services original, aussi bien dans la proposition des plats que dans la mise en page, au même prix que son menu 6 services servi le reste de l'année. Et ça, c'est 10/10 mister Olivier ;-)




Après 35 minutes de route, quelques petits chemins légèrement sinueux et surtout un bon GPS, nous voilà devant l'établissement, à Dave, dans la région namuroise. 

Situé en bord de Meuse, on devine aisément le superbe paysage qu'offre l'endroit en journée. Une grande bâtisse munie de multiples baies vitrées nous laisse deviner un cadre magnifique. Ouhlala, que ça a l'air beau à l'intérieur.





En effet, le restaurant est juste terrible. Les tons noirs et rouges, ce sont mes couleurs,  ne pouvaient que me plaire. Mais là, la déco subtile de Saint-Valentin vient réellement parfaire l'ensemble. 

Les jeux de lumières, les arcades laissant une vue imprenable sur les cuisines d'un côté, sur le bar de l'autre, les tables joliment dressées, tout est vraiment bien agencé. Quel magnifique restaurant.









Après installation, une jeune fille vient s'enquérir de nos choix pour la soirée. En effet, le menu Saint-Valentin n'est absolument pas imposé. Mais c'est pour ce menu que nous venons et ça sera avec vins pour moi, sans pour Chéri (vive la tournée minérale!). Le menu est proposé à 75€ sans les boissons et à 120€ en all-in.




Côté service, deux jeunes filles très agréables et souriantes. Un jeune homme également qui nous a semblé par contre inutilement guindé. Nous sommes deux personnes très naturelles, qui aimons l'échange, la discussion quel que soit l'établissement où nous nous trouvons et ce petit jeune homme, bien que très professionnel et précis, ne gagnait rien à être si distant. Ca reste une considération toute personnelle évidemment. 

Je vous laisse découvrir notre repas...


A l'apéritif, une coupe de champagne très généreuse et un cocktail sans alcool pour mon amoureux. Pour accompagner, une petite assiette de parmigiano reggiano à picorer avec une mini fourchette. Très sympa.


Des petites quiches très savoureuses.


La première mise-en-bouche: Bouillon curry-coco-volaille et son oeuf. 
Un vrai plaisir, du goût, de la gourmandise, l'oeuf coulant dans le bouillon et cette mouillette croustillante, mmmhhh.


La deuxième mise-en-bouche: Gelée de cerfeuil, profiterole d'anguille fumée et croquette à l'Orval.
J'ai adoré le côté pep's qu'ajoutaient la petite touche de pickels et la gelée de cerfeuil. De l'originalité, tout en finesse.


Plusieurs pains différents, présentés plusieurs fois sur le repas, Chéri n'a pas hésité à quasi tous les goûter.


La première entrée: Noix de Saint-Jacques rôtie, crème de caviar/Yuzu et cresson.
Une jolie présentation, une cuisson impeccable de la Saint-Jacques, des saveurs assez simples mais qui marchent totalement.


La deuxième entrée: Cabillaud Breton à la vapeur, olives noires, chips de Charlotte au romarin et vinaigrette tiède en émulsion.
C'est l'assiette qui nous a le moins plû en terme de saveurs. Le cabillaud était parfaitement cuit mais j'ai trouvé que l'ensemble manquait de relief, de pep's.


La troisième entrée: Foie gras de canard poêlé, pain de sucre, pickles d'oignons grelots à la grenadine.
Notre assiette coup de coeur! Tout d'abord, un foie gras cuit à la perfection, fondant à souhait. Ensuite, une association des saveurs très agréable. Cet oignon grelot, une vraie folie dans un plat sucré salé qui ne pouvait que nous plaire.


Interlude: Tartare de thon, sorbet tomates basilic.
Un grand miam! Ce petit jus de tomates façon bloody mary, le thon, le sorbet apportant la fraicheur. Une jolie association aux couleurs de l'amour.


Le plat: Aiguillette de pigeonneau sur une tranche de butternut, mimosa et boudin noir au chou vert.
Encore une fois, une présentation qui vaut le détour. Une cuisson du pigeon maitrisée, des garnitures savoureuses. Il manquait peut-être d'un trait de sauce pour la gourmandise. 


On s'est laissé tenter par l'assiette de fromages en supplément du menu. Et on n'a pas été déçus. Une présentation fort originale et remplie de gourmandise. Les fromages étaient de très bonne qualité et justement cités par cette jeune fille très professionnelle qui tenait également le rôle de sommelière.


Le dessert: Ananas chaud à la vanille, tiède en crumble, froid en dés et glacé en onctuosité.
On termine en beauté avec ce dessert. Des textures, de la légereté, pas trop de sucre. Très agréable après un long repas.


Les mignardises, en nombre, sont venues finaliser ce chouette repas.

En bref, un menu à la hauteur de sa proposition initiale malgré quelques petites faiblesses comme la deuxième assiette qui aurait mérité plus de pep's. Nous avons passé une agréable soirée chez Olivier 4 dans un cadre réellement magnifique. La cuisine d'Olivier est créative et maitrisée.

Une addition d'un peu plus de 200 euros, un verre offert en fin de repas, un service efficace, une cuisine très personnelle et le sourire du Chef qu'on observe, en cuisine, depuis notre table. Le contrat est rempli. C'est un rapport qualité prix adapté à la région et qui nous a semblé relativement juste.

Olivier, c'est sans nul doute que nous reviendrons te rendre visite en été pour profiter du magnifique paysage de bord de Meuse qu'offre ton restaurant et goûter une nouvelle fois à ta cuisine. Merci à toi et à ton équipe. A bientôt!

Site internet: Olivier 4

Page Facebook: Restaurant Olivier

Adresse: Rue du Rivage, 8
                    5100 Dave (Namur)
         081/22.62.66

Cotation: 14/20 au Gault & Millau

1 commentaire:

  1. Ah Fanny, quel bonheur de lire votre (ta) rubrique.. A chaque fois, je souris, j'ai toujours envie de partager et de faire quelques commentaires....
    Alors allons -y :
    1. Dixit Fanny "Ahlala la Saint-Valentin, ses menus spéciaux, ses prix qui enflent parfois de manière démesurée. Comment empêcher cette fête d'être tant décriée sur son côté commercial quand je vois des restaurants tripler leurs prix à cette occasion.

    Oui, oui, en checkant les menus sur internet, je suis tombée sur un resto tout simple, sans cotation même, proposant un menu St Valentin 3 services à 65€ sans les boissons, il y a de quoi rire non?"... En efet, la pratique de tels prix n'aide pas, n'encourage pas à aller au restaurant? Les restaurateurs gagneraient sans doute à profiter de cette fête pour penser à tous ces jeunes couples qui voudraient bien mais qui ne puvent point ! Quel bonheur de mettre son amour de la cuisine et son engagement au servce d'une s jolie fête et cela la rendrait moins commerciale et plus accessible ... Il faudrait y réfléchir mais bon c'est sans doute un autre débat !
    2.Constatation 1ere : bel endoit, sobre et couleurs bien choisies ....
    3.Le personnel, on comprend bien la formaton donnée au peronnel en salle mais être un peu mons guindée est en effet plus facile pour des amateurs de bonne chère, juste venu chercher un bon moment et partager un bon repas !
    4.Très beau menu ... qui donne vraiment envie
    5.En ce qui concerne la remarque sur le cabllaud, je me demandait en regardant la photo si cela ne venait pas simplement du choix de l'assiett blanche pour un tel poisson alors que les autres assiettes( la vaiselle s'entend) était plus colorée .. qui sait ? Si cela ne tenait qu'à cela, le côté visuel ...
    6.Quoqu'il en soit, bel article, endroit que l'on a envie de marquer dans son agenda...

    Merci pour cette belle chronique & bon we Fanny
    Karine

    RépondreSupprimer