mardi 20 juin 2017

Le Coq aux Champs à Soheit-Tinlot

La découverte d'un restaurant étoilé est toujours une merveilleuse expérience pour les passionnés que nous sommes. On y pénètre avec un peu d'appréhension, d'excitation, de curiosité et surtout d'amour pour la grande gastronomie. 

C'est dans la province de Liège que nous sommes partis vendredi passé, plus précisément à Soheit-Tinlot où se trouve le restaurant étoilé de Christophe Pauly: Le Coq aux Champs. 

Il faut bien avouer que notre première expédition dans un étoilé liégeois (que je ne nommerai pas) nous avait nettement refroidi. Des plats réussis mais sans réelles surprises et surtout un ambiance assez froide et un service bien trop guindé à notre goût. Je n'avais d'ailleurs pas fait d'article à leur sujet. Ces impressions étant subjectives et propres à mes critères personnels, j'avais tout simplement fait le choix ne pas en parler.

Mais bon, le sujet n'est pas là, je ne m'étendrai donc pas plus... On va dire que ça arrive ;-) Un établissement n'est pas l'autre et HEUREUSEMENT!



Nous voilà donc devant une grande maison de pierres, joliment arborée, en bordure d'une route de campagne. L'entrée se fait par le côté et nous permet de suite de découvrir une merveilleuse terrasse. Malheureusement, le temps n'étant pas de la partie, elle est fermée ce midi et c'est vers l'intérieur que nous nous dirigeons.



C'est Catherine, la femme du Chef qui nous accueille. Tout sourire, dynamique et chaleureuse, elle nous met directement à l'aise et nous installe dans la magnifique salle du restaurant. 

La décoration est sobre, des couleurs assez neutres mais savamment associées donnant à l'ensemble une note chic classique mais pas du tout pompeuse. Le bois brut, gardé volontairement, des tables dressées sans nappes, apporte le côté jeune et moderne. J'ai beaucoup aimé la grande banquette où j'ai pris place, cosy et bien confortable. 






Le point fort de la salle est sans aucun doute la magnifique cuisine ouverte qui ne laisse aucun doute sur le travail d'orfèvre de Christophe et sa brigade. J'étais parfaitement placée et j'ai passé tout mon repas à observer ce magnifique ballet d'assiettes, de cliquetis de fouets dans les poêlons, de minutie de chaque instant. Un pur bonheur!

Christophe Pauly est en plus un Chef sympathique et ouvert. Il s'est montré très accessible, naturel et souriant, tout comme son épouse, et nous nous sommes clairement sentis à notre place, tout au long du repas.




Passons aux choses sérieuses maintenant!

Tout d'abord, les formules disponibles au Coq aux Champs:

- Le choix à la carte est évidemment possible mais perso, ce n'est clairement pas mon option préférée dans les restaurants étoilés.

- Un menu de la semaine en 3 services (hors vendredi et samedi soir + jours fériés) est proposé à 40 et son forfait vins à 20€.

- Et enfin, un menu de saison est proposé en 4 services à 65€, son forfait vins à 32€ ou en 5 services à 85€, son forfait vins à 40€. C'est évidemment vers cette formule que nous nous dirigeons ;-)



Pour l'apéritif, Chéri choisit une coupe de champagne rosée. 
Quant à moi, abonnée au sans alcool depuis un certain temps maintenant, j'ai l'agréable surprise de me voir proposer un vrai cocktail sans alcool. 

Bonheur!!! La plupart du temps, les cocktails sans alcool, c'est du jus de fruits dans tous ses états et moi, j'aime pas plus que ça. 

Ici, j'ai eu droit à un délicieux mélange de sirop maison d'hibiscus, citron vert, menthe et eau gazeuse qui s'apparentait à un mojito et que j'ai beaucoup apprécié. Une belle fraicheur, pas trop sucrée, top!


Les mises-en-bouche:
- à gauche: un melba de haddock fumé, chou rave et sarriette.
- au centre: une tartelette aubergine et pistache.
- à droite: une cristalline de cèpes sucrée salée.

Très souvent les mises-en-bouche donnent le ton sur la suite du repas. Et dès les premières bouchées, Chéri et moi comprenons que ce repas risque bien d'être à la hauteur de nos espérances.


Deux autres mises-en-bouche:
- En bas: Saumon et son granité au raifort. Ultra frais, plein de pep's.
- En haut: Maatje et sa vinaigrette aux pommes. Une petite explosion en bouche pour nos premières maatjes de l'année, miam!


La première entrée:
Maquereau de ligne, avocat, asperges et livèche.
A l'intitulé, je ne suis pas trop transportée mais une fois la première bouchée avalée, c'est une véritable petite oeuvre d'art culinaire. Un mélange détonnant d'herbes associé à une fraicheur extrême des produits. Une entrée en matière digne de ce nom!


La deuxième entrée:
Homard breton "pêche en casier", tomate, piquillos, beurre rouge.
Rien à dire, un plat maitrisé et plein de goût. Des saveurs gourmandes et un homard parfait.
En accompagnement (photo du dessous), les pinces servies en version croquante basilic, pour parfaire le jeu de textures.



La troisième entrée:
Le poison du jour, concassée d'huitres, algues et béarnaise crémeuse.
Même si j'ai bien du mal à départager les 3 entrées servies, j'ai eu un véritable coup de coeur pour celle-ci. 
J'ai adoré le côté iodé des huitres, chaudes, associé à la béarnaise servie directement à table. La salicorne apportait son petit plus légèrement salé et le poisson était ultra fondant.
Même Chéri, qui n'est pas super fan des huitres, a plus qu'apprécié cette belle association. Une assiette encore une fois ultra gourmande et parfaitement maitrisée avec ce petit je ne sais quoi en plus qui m'a transporté.


Le plat:
Veau de Corrèze, foie gras, cèpes, pommes soufflées et échalotes.
Rholala, miam! Quelle assiette généreuse. Deux beaux morceaux de veau, le foie gras fondant sur le dessus, une sauce particulièrement réussie, des pommes souflées. De la technique, du goût, des textures. Perso, un des meilleurs plats gastronomiques que j'ai eu à déguster ces derniers temps. Merci Christophe!


Le pré-dessert: 
- Abricot, oseille, meringue aux herbes et yaourt. 
J'aime beaucoup le côté fruit et herbes, j'adore même. L'association abricot oseille était parfaite et la meringue venait apporté une petite touche croustillante de verdure en plus.


Les deux autres assiettes du dessert:
- en haut à droite: Fraise, rhubarbe, hibiscus, miel et thym. Une petite folie, pas trop sucrée et ce côté miel thym apportant encore une fois une jolie touche végétale très appréciable.
- en haut à gauche: le dessert signature du restaurant, la glace au bonbon violette. Mini gastronome faisait des cumulets dans mon bidou tellement c'était bon. Un truc de fou les amis. J'ai adoré!


Pour terminer, le chariot des mignardises, tout gourmand qu'il est, est venu à notre rencontre. Entre tartelette, macarons, sucettes au chocolat, guimauve, lait à la fraise, crème catalane, autant dire qu'il y avait de quoi faire fondre chaque convive du restaurant. 


Je suis restée sage et n'ai pas dévalisé le chariot après ce repas plus que conséquent et me suis laissée tenter par le lait fraise (et oui, je ne suis pas enceinte pour rien non plus), le macaron chocolat passion monstrueux et la petite sucette. De jolies notes sucrées pour terminer en beauté.

En bref, je pense qu'il ne sera pas utile d'épiloguer des heures sur le magnifique repas que nous avons dégusté chez Christophe Pauly... Mes impressions sur les assiettes sont la digne illustration de notre ressenti.

Nous avons été conquis par sa cuisine si précise et savoureuse. Elle a un je ne sais quoi de différent je trouve. A force de faire des restaurants gastronomiques, on a parfois un peu l'impression de manger le même style d'assiettes partout mais ce ne fut pas le cas ici. Les saveurs, la justesse, la générosité pour un rapport qualité prix assez remarquable dans un étoilé.

A tout ça, il faut rajouter un service chaleureux, où justesse et naturel s'accordaient sans faux pas. Quel plaisir de pouvoir discuter avec Catherine en fin de repas, d'échanger nos impressions. Une vraie boule de gentillesse qui apporte beaucoup au restaurant je trouve. 

Il n'y a pas à dire, des assiettes gourmandes associées à un service chaleureux, simple et gentil, c'est comme ça qu'on l'aime le restaurant étoilé. Et c'est clairement ce que nous avons trouvé au Coq aux Champs. Je ne peux donc que vous conseiller vivement d'aller y passer un repas (ou deux, ou trois,...).

Un tout grand merci à vous Christophe, Catherine et votre équipe. Ce fut un grand moment de plaisir  et de découverte pour nous. Quant à notre petite polpette, elle a bougé durant tout le repas, signe qu'elle a, elle aussi, apprécié à coup sûr ;-)

Site internet: lecoqauxchamps

Page Facebook: Le Coq aux Champs

Adresse: Rue du Montys, 71
4557 Soheit-Tinlot
085/51.20.14

Cotation: 1 étoile Michelin - 17/20 au Gault & Millau


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire