jeudi 20 juillet 2017

Le restaurant Lemonnier à Lavaux-Sainte-Anne

Dimanche passé, c'est avec un plaisir non dissimulé que nous avons une nouvelle fois rendu visite à Eric et Tristan Martin, les valeureux et talentueux Chefs du restaurant Lemonnier à Lavaux-Sainte-Anne...



Il y a plus ou moins un an, nous découvrions cette table prestigieuse du sud de la province de Namur et sortions totalement enchantés après un repas magnifique, passé au soleil, au milieu de leur superbe jardin. Si vous voulez retrouver cette article, c'est par ici ;-)

Cette année, nous sommes arrivés à Lavaux-Sainte-Anne, sans le soleil mais sans pluie non plus. Et une fois les pieds dans l'établissement, la magie a, une nouvelle fois, opéré.




J'aime tout particulièrement l'intérieur de ce restaurant. Une subtile alliance de pierres, d'ancien, de moderne, de tables parfaitement dressées et cette grande veranda donnant directement sur le jardin. Décidément, je ne m'en lasse pas. Il y règne une douceur de vivre que tout le personnel transmet, par un sourire, un échange.






La table d'hôtes permet un repas à plusieurs, dans une pièce séparée, en toute convivialité.




Après quelques photos et une jolie discussion avec les maitres des lieux, les Martin père et fils, très investis et si généreux dans leur transmission, nous rejoignons la superbe terrasse pour débuter les festivités de ce dimanche gourmand.



Malgré la grisaille, le jardin est toujours aussi agréable et le soleil nous fait l'honneur de quelques rayons, sporadiquement. 

Durant tout l'été, les extérieurs sont magnifiés par les oeuvres de Brigitte Danse, une sculptrice belge. A cette occasion, un menu "Danses" est proposé en 3 services à 50€ ou 75€ en all-in vins, eaux et café (sauf vendredi et samedi soir). Vous pourrez profiter du jardin, autant que faire se peut, et découvrir les impressionnantes sculptures en acier corten et fils torsadés de l'artiste. 

Deux events autour de cette expo sont également programmés. Un diner (le 4 août) et un souper (le 24 juillet), articulés autour d'un menu 4 services à 58€, où vous aurez l'opportunité de rencontrer Mme Danse. Vous retrouverez toutes les infos sur leur site internet ;-)



Parlons de notre repas maintenant... 

Nous nous sommes évidemment tournés vers le plus grand menu, "Les compositions en dégustations", en 6 services, à 82€. Chéri a opté pour l'accompagnement vins à 45€. Quant à moi, je suis abonnée à la San Pellegrino mais bon, c'est pour la bonne cause.

Le deuxième menu proposé est intitulé "les saveurs du produit", en 4 services, à 58€ (forfait vins à 35€). Un lunch est également disponible (uniquement le midi la semaine), à 38€ en 3 services ou 62€ boissons comprises.



A l'apéritif, Chéri a pris l'apéritif maison, qui l'avait déjà beaucoup séduit l'année passée. Un mélange acidulé et bien frais. Verveine, mousse de citron et très bon vin blanc.
Quant à moi, j'ai misé sur un jus de tomates, l'apéritif que j'apprécie le plus depuis que l'alcool m'est interdit. J'ai eu le plaisir de voir arriver un vrai jus de tomates frais, minute, joliment décoré de sa branche de céleri frais. Tip top!


Les premières mises-en-bouche arrivent en terrasse...

Ici, un coussin de crème de Vachau, un fromage de Rochefort.


Pour suivre:

- à gauche, un sorbet tomate, siphon de burrata, pourpier. Une ode à la fraicheur et des saveurs qu'on aime beaucoup.
- à droite, un tartare de maquereau, bette et olives noires, très original.


Après ces premières saveurs, nous décidons de prendre la suite du repas à l'intérieur, histoire de faire différemment de la première fois. La luminosité de cette grande veranda est parfaite et nous nous félicitons de ce choix une fois à nos places.


Nous retrouvons avec plaisir les tuiles de jambon d'ardenne et le pain à la bière de Rochefort qui nous avaient tant plus la première fois.

Cette année, nous avons osé une incursion plus longue en cuisine, que Chéri a immortalisé en vitesse pour ne pas indisposer plus que de raison les artisans au travail. 

Une vraie passion anime ce père et ce fils, généreux et surtout très humbles et accessibles. Merci à eux de nous avoir permis de découvrir l'envers du décor et cette magnifique cuisine que l'on peut observer dès l'entrée grâce à une énorme porte vitrée.







La suite des mises en bouche:

- à droite: mulet, sarriette et purée de carottes, une bouchée gourmande et pleine de saveurs.
- à gauche, bouillon de genévrier, omelette aux herbes sauvages, chou rave et jaune d'oeuf. 


La première entrée: Sardine bretonne, caviar Impérial et chou-fleur.

Je ne suis pas spécialement fan de ce met mais la sardine était ici préparée parfaitement, entourée de divers condiments très gouteux qui envoyaient beaucoup de goût en bouche, c'était exquis. Le côté iodé du caviar venait littéralement parfaire les saveurs de cette assiette.


La deuxième entrée: Rouget barbet, fenouil, jus de bouillabaisse et rouille.

Un de nos plats favoris lors de ce délicieux repas. Une cuisson du poisson totalement parfaite, ces petits légumes du Sud, et cette sauce aux consonances de bouillabaisse! On voit là toute la maitrise des Chefs, ce jus puissant, savoureux, délicieux, on a adoré.


La troisième entrée: Turbot sauvage, condiment de rhubarbe, céleri, gambero rosso.

Chéri s'est essayé à la photographie de plat et j'avoue, c'est très réussi. Malgré tout, le gros appareil reflex durant tout le repas, ce n'est pas trop mon truc donc vous m'excuserez mais je continuerai avec mon iPhone qui me semble-t-il rend, malgré tout, honneur aux plats.

Soit! La poisson était, encore une fois, terriblement bien cuit, et accompagné ici d'un tartare de gambero rosso. La rhubarbe et les assaisonnements venaient apporté un petit côté acidulé très intéressant et bien frais.


Le plat: La cannette de chez Chapon Bressant.

Whaouuuu, deuxième gros coup de coeur du repas. 
Servie en deux préparations, accompagnées de jus ultra maitrisés, nappant chaque bouchée de gourmandise et de goût. 
Sur la photo du dessus, elle est cuisinée en filet, et accompagnée d'une sauce au café topissime, cerises et artichauds.

Mention spéciale à la deuxième préparation (ci-dessous) où la cuisse était cuisinée en boudin. Une petite merveille où les légumes, cuits et crus et cette sauce m'ont littéralement transportée.



Le dessert: Autour de la fraise et de la rhubarbe, chiboust  et hibiscus.

Les fraises étaient juste monstrueuses! Pour la femme enceinte que je suis, j'en ai eu pour mon compte, quel délice. Du croquant, du pep's grâce à la rhubarbe et un sorbet tout doux. Miam!


Pour accompagner l'assiette principale autour de la fraise, trois autres préparations, elles aussi, très réussies:

- à droite: une tuile de chocolat et fleurs séchées
- au centre: un macaron framboise déstructuré
- à gauche: une mousse ananas, chocolat et crumble noisette


Et enfin, avec notre infusion, la traditionnelle tarte fine au sucre, ultra légère.

En bref, on était conquis, on reste conquis et même plus. Je ne sais comment définir le sentiment qui m'envahit quand je pense au restaurant Lemonnier si ce n'est peut-être le bonheur.

Pour ce qui est du service, la précision des grandes maisons alliée à un naturel comme on aime. Pas un seul instant, nous ne nous sommes sentis mal à l'aise. Eric a plusieurs fois fait des apparitions en salle pour servir l'une ou l'autre assiette, entouré de son personnel.

Nous avons également retrouvé avec beaucoup de plaisir le sommelier dont j'ai bu les paroles, avidement, à défaut de pouvoir goûter aux merveilleux nectars qu'il a servi à Chéri. Il est un des seuls sommeliers qui me captive vraiment, moi qui ne suit pas ultra connaisseuse. Ses explications sont belles, précises, sans être pompeuses. Un plaisir!

Quoi qu'il en soit, j'ai envoyé bon nombre de mes amis adeptes de gastronomie, y compris ma grande soeur au restaurant Lemmonier. Ils en sont tous revenus enchantés et cette nouvelle expérience confirme tout ce que je pensais de cette grande maison qui malgré la perte totalement injustifiée de son étoile a su garder le cap. 

Alors... Messieurs du guide rouge, je vais rester à ma place, je n'ai rien à vous apprendre, soyons bien d'accord là-dessus mais un restaurant arborant 17/20 au Gault&Millau et avec un tel niveau d'excellence ne devrait-il décemment pas récupérer son précieux macaron?

Merci Eric, merci Tristan pour ces merveilleux moments passés dans votre petit havre de paix. Je vous souhaite tout le meilleur et vous dit à très bientôt avec notre mini gastronome pour une séance initiatique lorsqu'elle sera née.

Site internet: www.lemonnier.be


Adresse: Rue Baronne Lemonnier, 82
5580 Lavaux-Sainte-Anne
084/38.88.83
Il est possible de réserver votre table directement sur le site internet.

Cotation: 17/20 au Gault&Millau


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire