mercredi 14 mars 2018

Le Cor de chasse à Wéris


Aaaah, le Cor de Chasse. Voilà bien un restaurant que je connaissais pour son étoile mais qui, de prime abord, ne m'attirait pas plus que ça. 

Sans doute le nom qui, à tord, me donnait l'impression d'une cuisine très (trop) classique à mon goût. L'emplacement aussi. La proximité de Durbuy me faisait craindre une fréquentation trop touristique et pas agréable.

C'est sur les conseils avisés de bons connaisseurs que nous nous sommes donc laissés convaincre et y avons réservé un week-end gastronomique. 

Il y a un peu plus de 2 semaines maintenant que nous avons découvert ce magnifique restaurant, à l'occasion de nos 6 ans de couple. Nous y avons passé un moment parfait, hors du temps. Je vous explique...

Les lieux tout d'abord: une énorme ferme en pierres, entièrement rénovée, dévoilant toute sa beauté en ce soir de mars grâce aux différents éclairages et aux derniers vestiges de neige encore présents. 

Le restaurant est situé à Wéris, un petit village de la province de Luxembourg, à proximité de Durbuy.





A notre arrivée, petit temps d'attente qui nous a fait peur. Presque 10 minutes à attendre dans l'entrée sans voir personne arriver. A leur décharge, nous sommes arrivés assez tard, presqu'à l'heure du début de service au restaurant, c'était donc un peu le branle-bas de combat. Et ce fut surtout très vite oublié.

Nous sommes conduits à notre chambre, à l'étage. Et là, coup de coeur. Quel cadre! Chaque chambre porte le nom d'un aliment, représenté sur la porte mais également sur la grande clé qui nous est remise. 

La chambre est sensationnelle et donne sur une salle de bain entièrement vitrée. La baignoire trône fièrement dans une ancienne cheminée et le jeu de lumière est parfait. Whaouuuuuu! 

Une alliance de moderne et d'ancien totalement réussie qui nous a conquis. Précision toutefois: les toilettes sont séparées de la salle de bain et bel et bien fermées, histoire que la magie opère jusqu'au bout n'est-ce pas ;-)









Nous nous sommes dépêchés de descendre pour prendre des photos des deux salles du restaurant mais malheureusement, plusieurs tables étaient déjà occupées à notre arrivée. J'ai donc préféré immortaliser l'endroit au matin, lors de notre arrivée au petit déjeuner. 

Les deux grandes salles étaient baignées de lumière grâce au beau soleil de ce dimanche matin. Je vous laisse juger par vous-mêmes, je pense que les mots sont inutiles. Les lieux sont juste MAGNIFIQUES.









Pour notre repas du soir, nous étions dans la deuxième salle du restaurant (les photos de celle-ci sont un peu plus bas, dans le chapitre petit dej). 

L'ambiance est calme et feutrée, parfaite pour ce premier repas en amoureux depuis l'arrivée de notre petite poulpette. 

J'ai d'ailleurs eu beaucoup de mal à me détendre tant l'absence de ma petite poupée me déstabilisait (la plupart des mamans me comprendront aisément). Mais après un petit sms de ma soeur me rassurant et me confirmant que mon petit ange dormait à poings fermés, j'ai pu profiter comme il se doit de ce repas d'exception.



A l'apéritif, un gin! What else ;-) je bois tellement peu souvent à l'heure actuelle qu'après quelques gorgées, j'étais déjà pompette. Je ne vous raconte même pas à la fin du repas, après les multiples verres du forfait vins ;-)


Pour commencer, quelques mises en bouche nous ont été servies.
Dans les deux bols: Des croustillants de tapioca à tremper dans une préparation de fenouil
Sur le coquillage: des oignons grelots, estragon et graines de courge.


Gambas, wasabi et poireau. 
Sans doute ma mise en bouche préférée. Un juste équilibre de saveurs. J'ai adoré le côté cru du poireau.


Dernière mise en bouche: Canard confit, poivron et panko.
Une bouchée très gourmande et harmonieuse.


La première entrée du menu fût servie en deux assiettes. 
Chacune présentant une préparation de langoustines.

Sur cette photo: 
Langoustines marinées, concombre, fruits de la passion et fromage blanc de Wéris.

On démarre fort avec cette assiette. Le côté sucré salé, ce petit granité plein de fraicheur, une langoustine à cru merveilleuse. Juste miam!


Seconde assiette de langoustines:
Servie chaude, boeuf fumé à cru, cailloux de Morville, beurre blanc fermenté.

Encore une fois, un très belle équilibre des saveurs.


La deuxième entrée: 
Bar de ligne, textures de choux fleurs, jambon séché maison et caviar de hareng.

Mmmmh, une assiette pleine de gourmandise. Une présentation qui m'a énormément plu et une cuisson parfaite de ce beau morceau de poisson. 
Moi qui redoutait une cuisine trop classique, je n'ai pu qu'accepter mon erreur.


La troisième entrée: 
"Promenade de nos forêts": Truffe, joue de sanglier, foie gras, salsifis et jaune d'oeuf.

Rien que l'intitulé vous fait saliver n'est-ce pas? Je confirme, c'était juste trop bon et encore une fois trèèèèèès gourmand.


Le plat:
Pigeon, courge Butternut, betterave cuite en croûte de sapin, mangue et praliné de moutarde.

Je suis toujours étonnée de ce que j'arrive à manger dans les restaurants gastronomiques. Le pigeon n'est pas ce que je préfère, la betterave encore moins et pourtant j'ai adoré ce plat. Chaque saveur, chaque cuisson, étaient parfaitement maitrisées, les textures super intéressantes.


Nous avons évidemment pris le supplément fromages (18€ verre de vin compris). 
Le plateau est respectable mais sans doute pas le plus impressionnant que j'ai eu à voir. Une majorité de fromage français et une petite sélection de fromages plus locaux.



Le premier dessert: 
"Banane/persil 2.0": Crème de banane, glace persil et tuile yaourt.

J'ai beaucoup aimé. L'alliance banane persil peut faire peur mais c'était une belle réussite. La glace persil aurait même été plus forte en goût que ça ne m'aurait pas déplu. J'ai le souvenir d'un dessert avec une glace au persil au Val d'heure qui m'avait juste déglingué le cerveau.


Le deuxième dessert:
Topinambour, cacahuète, yuzu, sirop d'érable, chocolat et café.

Première fois que je mangeais du topinambour en dessert. C'est là toute la magie des restaurants étoilés. Une belle assiette, très surprenante, que j'ai peut-être un peu moins appréciée par goût personnel mais qui a clos de bonne manière notre sublime repas.



Côté service, rien à redire, la machine est bien rodée, les serveurs sont tous très polis et souriants. Quant au sommelier, nous en avions déjà beaucoup entendu parlé et son dynamisme nous a beaucoup fait rire. Il nous a impressionné par sa gestion de la langue de Brueghel.

C'est donc ravis que nous avons quitté le restaurant pour rejoindre notre magnifique chambre pour la nuit. Seule petite déception, Mario Elias n'est pas passé en salle. C'est toujours un peu décevant de ne pas pouvoir rencontrer un Chef mais c'est un choix qu'il faut respecter. Peut-être aurais-je dû demander mais j'ai toujours un peu peur de passer pour une emmerd... ;-)

Au petit matin, après une nuit plus qu'agréable, c'est un petit déjeuner dément qui nous a été servis. Nous avons retrouvé notre table du soir et avons pu laisser libre cours à toutes nos envies. Des oeufs, des viennoiseries, plusieurs sortes de pains, des tas de confitures faites maison, des fruits, des yaourts locaux, des céréales, différents jus de fruits,... Un des plus beaux petits déjeuners que j'ai eu à manger dans un restaurant hôtel de ce standing.









Côté addition, nous avons payé 585€ pour deux. 
La formule week-end chambre + repas (menu prestige en 6 services, c'est-à-dire le "gros menu") est à 370€ pour deux. A ça s'ajoutent les boissons (apéritifs, forfaits vins et eau), les suppléments fromages et une bouteille de champagne en chambre (oui, oui, vous pouvez le dire, on a un peu exagéré). 

On s'est donc fait très plaisir mais il y a moyen de s'en sortir pour 450€ sans problème. De plus, une formule avec boissons comprises, valable le jeudi, dimanche et lundi (sauf jours fériés et veille de jours fériés) est disponible pour environ 180€/pers. Un bon compromis pour aller découvrir cette magnifique adresse sans trop exploser le budget.

En bref, je ne vais pas être redondante. Je pense qu'après ce long récit, vous avez compris que nous avions passé un merveilleux moment au Cor de Chasse. Tout a été parfait, du début à la fin, que ce soit au niveau du repas, au niveau du cadre, au niveau du service en salle.

Chef Elias, je n'ai malheureusement pas pu vous dire à quel point votre cuisine nous avait conquis mais merci pour ces instants magiques. Votre établissement est une véritable perle et sans nul doute, une de plus belles tables belges étoilées qu'il m'ait été donné de faire dans mon humble parcours de gastronome. MERCI!

Site internet: www.lecordechasse.be/

Page Facebook: Le cor de chasse weris

Adresse: Rue des combattants, 16
6940 Wéris
086/21.14.98
Réservation possible via leur site internet

Cotation: 1 étoile Michelin - 16/20 au Gault&Millau

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire